Entretiens avec les conférenciers

Découvrez-en davantage sur les sujets et les technologies à débattre lors de la conférence de cette année, via une série d'entretiens exclusifs avec une sélection de nos conférenciers experts.


Présentation de la technologie infrarouge lointain pour véhicules autonomes et systèmes ADAS
AdaSky

Raz Peleg, directeur d'AdaSky, présente le dernier né en matière de systèmes de détection. La technologie infrarouge lointain pourrait bientôt compléter les lidars et les caméras, car elle est bien adaptée à la détection des êtres vivants et, contrairement aux caméras, elle n’est pas affectée par de mauvaises conditions environnementales.

Assistez à la présentation de M Peleg, Technologie de l'infrarouge lointain (FIR) : d'une meilleure assistance à la conduite à une autonomie de niveau 3 et au-delà, lors du colloque Autonomous Vehicle Test & Development Symposium. Achetez votre pass de délégué ici.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre présentation ?

La technologie FIR (infrarouge lointain - far infrared) connaît une révolution et AdaSky montre la voie. Le FIR constitue le chaînon manquant pour faire évoluer les systèmes ADAS et permettre une autonomie de niveau 3 et supérieur. La technologie pénètre désormais le marché automobile pour répondre au besoin des constructeurs qui recherchent une solution capable de détecter et de classer tous les objets vivants et inanimés dans l'environnement d'un véhicule autonome.

Ma présentation traitera de la manière dont les systèmes ADAS ouvrent la voie à la conduite autonome et de la manière dont les véhicules autonomes tirent parti des concepts éprouvés de ces systèmes. À partir de là, je vais expliquer les lacunes présentes dans les modalités de détection les plus couramment utilisées (radar, caméras et lidar) et montrer en quoi ces technologies sont incapables de fournir indépendamment une détection adéquate et fiable dans tous les environnements.

Plus important encore, j'évaluerai les avantages techniques du FIR, y compris sa capacité à détecter avec précision l'environnement des véhicules, à la fois à longue distance et par mauvais temps, ainsi que ses moyens d'intégration du point de vue esthétique. J'expliquerai également comment, par le biais de cette technologie, AdaSky autonomise les voitures de demain.

Quelles ont été les avancées technologiques qui ont permis à la technologie FIR de devenir une solution de vision viable pour les systèmes ADAS et les véhicules autonomes ?

La technologie FIR est très mature et est utilisée depuis des décennies sur des marchés verticaux tels que la défense et l’aviation. Elle a été restreinte à ces marchés et à certaines marques de luxe, la technologie ayant longtemps été jugée trop coûteuse pour un usage grand public. Cependant, les matériaux et technologies de fabrication nouveaux et avancés ont récemment rendu les caméras thermiques abordables, nous permettant de créer Viper, un capteur FIR qui est économiquement adapté au déploiement sur le marché de masse pour les systèmes ADAS et les véhicules autonomes. Cela a été possible en partie grâce à la conception du Viper, à sa taille minimale et à sa faible consommation d'énergie, ainsi qu'à ses algorithmes et équipements d'étalonnage thermique exclusifs. Grâce à ces avancées technologiques, AdaSky a été à l'avant-garde de la révolution FIR en rendant la technologie pour la première fois viable et abordable en tant que système de vision pour les systèmes ADAS et les véhicules autonomes.



La technologie est-elle adaptée aux véhicules autonomes complets (niveau 4 et supérieur) ou est-elle uniquement axée sur les systèmes ADAS pour le moment ?

Nous commençons par nous concentrer sur les systèmes ADAS. Cependant, la technologie FIR (et plus particulièrement celle présente sur Viper d’AdaSky) constitue le facteur essentiel de l’autonomie des véhicules de niveau 3 et supérieur et fait actuellement l’objet d’une sérieuse évaluation dans les prototypes des principaux constructeurs. Le secteur automobile se rend compte que le FIR représente le capteur propice, non seulement pour les systèmes ADAS, mais également pour une autonomie totale, car outre ses capacités de détection impressionnantes (détection supérieure dans des conditions d'éclairage dynamique, conditions météorologiques difficiles et nocturnes, par exemple) Le FIR est également abordable pour un déploiement sur le marché de masse.

Pourquoi les développeurs de véhicules autonomes (et de systèmes ADAS) devraient-ils utiliser la technologie FIR plutôt que des lidars ou des caméras (ou une combinaison des deux) ?

Nous pensons pouvoir constituer un bon substitut aux offres ADAS actuelles, car nous ne sommes pas affectés par les situations difficiles, contrairement aux caméras. En ce qui concerne les véhicules autonomes, nous pensons qu'ils vont fortement dépendre de la technologie FIR en plus des lidars et/ou caméras pour atteindre une autonomie de niveau 4 ou supérieur. En effet, le FIR constitue la seule modalité de détection capable de fournir une détection fiable et précise en temps réel et dans toutes les conditions environnementales.

À la différence du lidar, qui doit à la fois émettre et recevoir des signaux, une caméra FIR collecte passivement les signaux en détectant l’énergie thermique émise par les objets. En détectant ce spectre infrarouge bien au-delà de la lumière visible, le FIR est en mesure de générer une nouvelle couche d’informations, ce qui lui permet d’identifier de manière transparente tout objet vivant dans les environs du véhicule. En outre, la technologie FIR de dernière génération est économiquement évolutive pour une utilisation sur le marché de masse et de dimension suffisamment petite pour être intégrée aux véhicules de manière esthétique (par exemple dans les phares). En raison de ses capacités de détection uniques, de son coût abordable et de ses possibilités d’intégration, entre autres avantages, les développeurs de véhicules autonomes devraient se tourner vers la technologie FIR s’ils souhaitent réaliser une autonomie complète des véhicules.

Quelle est selon vous la configuration idéale pour les véhicules autonomes et systèmes ADAS ?

Nous considérons que la meilleure offre pour l’industrie automobile consiste en une combinaison de solutions FIR et CMOS. Le FIR a une perception d'image supérieure qui lui permet de couvrir avec succès une variété de conditions météorologiques et d'éclairage, au milieu des piétons et des animaux. Cependant, combiné à une solution CMOS, il peut fournir des capacités de détection encore plus complètes. Par exemple, puisque le FIR fonctionne en évaluant la signature thermique et l’émissivité d’un objet, il ne peut pas voir les couleurs de manière très détaillée et cela rend panneaux de signalisation difficiles à lire. Ceci, cependant, peut être surmonté en combinant les solutions FIR et CMOS. La technologie CMOS, bien que capable de lire clairement les panneaux de signalisation, ne peut pas détecter efficacement les régions thermiquement homogènes et les séparer de l’arrière-plan, ce que le FIR accomplit sans faille. Ainsi, en combinant ces deux modalités, les développeurs de véhicules autonomes peuvent permettre à ceux-ci de mieux voir et comprendre tout ce qui les entoure, y compris les panneaux de signalisation.



Retour aux entretiens avec les conférenciers

Future exposition : Autonomous Vehicle Technology Expo 2020, 16-18 Juin 2020, Salle 7, 8, 9, 10, Messe Stuttgart, Allemagne
Future exposition : Autonomous Vehicle Technology Expo 2021, 8-10 Juin 2021, Salle 7, 8, 9, 10, Messe Stuttgart, Allemagne
Future exposition : Autonomous Vehicle Technology Expo 2022, 21-23 Juin 2022, Salle 7, 8, 9, 10, Messe Stuttgart, Allemagne